Sujet : Homophobie, francophobie, même combat !
Date : 26/02/2007
De : Régis Ravat   (courriel : afrav(chez)tiscali.fr)     Mesure anti-pourriels : Si vous voulez écrire à notre correspondant, remplacez "chez" par "@"

Communiqué de l'A.FR.AV

(www.francophonie-avenir.com)

Lettre ouverte à M. le Maire de Paris, M. Bertrand Delanoë, 

Et aux candidats à l'élection présidentielle qui n'ont pas l'air de s'intéresser beaucoup, hélas, à la langue de la République.

 

Après le "It's not too late" sur la Tour Eiffel

3 banderoles sont déployées sur la Tour Eiffel.

voici le "Paris Tuning Show" à Paris Bercy

Viafrance - Agenda du tourisme et des loisirs en France

À Monsieur le Maire de Paris, M. Bertrand Delanoë

 

Écrire au maire de Paris Remarque, on peut écrire en anglais à M. le maire (c'est écrit sur son site !).

Les hispanophiles, les germanophiles, les italophiles, les lusophiles, les arabophiles, etc. ne le remercient pas.

 

 

Objet : Homophobie, francophobie, même combat

 

Monsieur le Maire,

 Récemment,  nous vous avons écrit pour vous faire part de notre courroux quant au fait que des membres de la Paix Verte (Greenpeace) ont, le lundi 29 janvier, déployé une banderole tout en anglais sur le monument symbole de la France, la Tour Eiffel.

Aujourd'hui, dimanche 25 février, nous constatons, encore, qu'un événement important qui se déroule à Paris à une dénomination en anglais "Paris Tuning Show"

Force est de constater que nous n'avons pas eu l'honneur de vous entendre protester publiquement contre ces agressions envers notre langue, envers notre identité.

Pourquoi ne déposez-vous pas une plainte pour non respect de la loi 94-665 sur le français, pour non respect de notre Constitution qui stipule que le français est la langue de la République, pour violation d'un édifice public (pour le cas de la Paix Verte) ?

S'il est juste que l'homophobie soit un délit, pourquoi la Francophobie liée à ignorer notre propre langue à Paris, lui en préférant une autre, insulte à notre être, à notre identité, à notre patrimoine, à la francophonie tout entière, ne serait  pas considérée comme un délit aussi ?

Michel Serres, académicien, philosophe, professeur d’histoire des sciences, disait  sur France Inter : « Je pense qu’aujourd’hui il y a sur les murs de Paris plus de mots anglais qu’il n’y avait de mots allemands pendant l’Occupation, et ça c’est quand même sous la responsabilité de ceux qui veulent bien laisser faire, parce qu’il n’y a pas de troupes d’occupation aujourd’hui. Je les appelle des collabos. »

En espérant que vous n'êtes ni un francophobe ni un collaborateur à la mise en place de l'anglais partout, nous vous demandons d'agir pour que dans votre ville, notre capitale, l'anglais soit considéré comme une langue étrangère comme les autres, au même rang et au même titre que l'italien ou l'allemand, et non comme une langue supérieure.

Dans l'attente d'actions de votre part et peut-être d'une réponse - sait-on jamais ! -, recevez, Monsieur le Maire, l'expression de toute ma considération.


Régis Ravat
Président de l'A.FR.AV 

(http://www.francophonie-avenir.com/)

 


Protestez avec nous :

 

 

Écrire au maire de Paris

 

Écrire au Président de la République

 

Pour écrire au Premier Ministre