A.FR.AV.

Association FRancophonie AVenir

 

 

De : M. Régis Ravat

      Président de l'A.FR.AV

      Parc Louis Riel

      2811, chemin de Saint-Paul

      30129 Manduel

      Courriel : afrav@aliceadsl.fr

        

 

 

 

 

Arthus-Bertrand à l'Académie française

Objet : Yann Arthus-Bertrand,  un académicien indigne


 
      Académie Française

    À l’attention de Madame le Secrétaire perpétuel,

    Madame Hélène Carrère d’Encausse,

    23 quai de Conti

    75008 Paris 

    Courriel : contact@academie-francaise.fr

 

 


 

Manduel, le 13 septembre 2009

 

 

Madame le Secrétaire perpétuel,

 

Comme vous l’avez certainement remarqué, au début du mois de juin, M. Yann Arthus-Bertrand a présenté aux médias de France et du monde, un film qu’il a nommé en anglais « HOME ».Yann Arthus-Bertrand, un Académicien anglophone !

Inutile de dire que les membres de notre association ont été très choqués par ce titre en anglais émanant d’un Français, un Français, qui plus est, membre de l’Académie française. Pour le cas, nous avons eu l’impression qu’un des généraux qui est chargé d’assurer notre défense, nous tirait dessus !

Mais tout de même, comment se fait-il qu’un Homme à l’Habit vert dont le premier devoir est de veiller à la qualité de la langue française, préfère employer un mot anglais, plutôt qu’un mot français, pour nommer une de ses réalisations ?

À l’heure où la langue anglaise est en train de tuer la diversité linguistique et culturelle du monde entier ; à l’heure où la langue anglaise est en train d’éliminer systématiquement la langue française des dernières places qu’elle détient sur la plan international ; à l’heure où notre propre pays est en train de basculer vers le bilinguisme français-anglais (l’anglais est désormais obligatoire dans toutes les écoles de France, dès le CE1, c’est-à-dire dès l’âge de 7 ans pour nos enfants !), nous considérons l’attitude de M. Yann Arthus-Bertrand comme particulièrement assassine.

Est-ce que l’Académie française, qui l’a accueilli en son sein, a rappelé à l’ordre ce membre indélicat ?

Pouvons-nous vous demander de bien vouloir prendre en considération, si ce n’est déjà fait, la gravité de la faute de M. Yann Arthus-Bertrand à l’égard de la langue française et d’en tirer la seule conclusion qui s’impose : la radiation de l’Académie.

Et pourquoi, pour donner un signe fort à ceux qui nous gouvernent et qui ont programmé la mort du français, ne pas nommer, pour remplacer l’indigne Arthus-Bertrand,   un membre de l’Espace francophone, où il y a moult personnes bien plus dignes que lui pour veiller, sous la Coupole, à garder l’universalité, le génie et la clarté de notre langue.

Nous vous remercions de votre attention et nous vous prions d’agréer, Madame le Secrétaire perpétuel, l’expression de toute notre considération.

 

Régis Ravat,

Président de l’A.FR.AV

 


 

 

 

PAS DE RÉPONSE DE

Mme CARRÈRE D'ENCAUSSE

À CE JOUR  !