Connexion    



Écrire à l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (Arcom), 2e trimestre 2024

Il y a trop d'anglicismes à la télévision. Pourtant, la charte de France Télévisions stipule en son article 39 :

« Le personnel intervenant à l'antenne est tenu à un usage correct de la langue française, conformément aux dispositions de la loi no 94-665 du 4 août 1994. Il s'abstient, à ce titre, d'utiliser des termes étrangers lorsqu'il possède un équivalent en français. »

Protestons contre l'anglicisation ! Pour cela, écrivons régulièrement à  l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom)), dès que nous surprenons un journaliste, un présentateur, un animateur d'émission, etc. en flagrant délit d'anglomanie.

1-  Pour protester, utilisez le formulaire de l'Arcom, ex-CSA :

https://www.csa.fr/Mes-services/Alerter-le-CSA-sur-un-programme/formulaire#/

2 - Après avoir écrit à l'Arcom, envoyez une copie de votre protestation à la chaîne concernée.

- pour France 2, utilisez le formulaire suivant : 

 - https://www.francetelevisions.fr/et-vous/aide-et-contact/la-mediation-des-programmes-de-france-televisions-2287​

-  https://www.facebook.com/M%C3%A9diateur-des-programmes-France

- pour France 3 :​ http://www.francetvinfo.fr/nous-contacter/votre-tele-et-vous/ - ​tél. : 0 890 71 03 03 (0,15€/min)

- pour France 4, France 5 :​ https://www.francetelevisions.fr/et-vous/aide-et-contact/nous-contacter/motif-question-avis

- pour Arte : https://www.arte.tv/question/?lang=fr

- pour M6 : https://etvous.m6.fr/faq/programmes

- pour TF1 : https://tf1-et-vous-contact.tf1.fr/

- pour Radio France : http://mediateur.radiofrance.fr/mediateur/

- etc.

3 - Après avoir écrit au CSA et à la chaîne concernée, envoyez une copie de votre protestation au journaliste ciblée.

S'il travaille pour le groupe France Télévisions (France 2, France 3, etc.), pour trouver son adresse électronique, c'est facile, elle se bâtit sur cette structure : prénom point nom @francetv.fr. On peut ainsi écrire à Laurent Ruquier (laurent.ruquier@francetv.fr) ou à Laurent Delahousse (laurent.delahousse@francetv.fr), etc.

        Il y a également d'autres structures utiles à connaître :

        Radio France : prénom point nom @radiofrance.com

        TF1 : initiale du prénom nom @tf1.fr

        Le Monde : nom @lemonde.fr

        Le Figaro : initiale du prénom nom @lefigaro.fr

        Libération : initiale du prénom point nom @liberation.fr

        Les Échos : initiale du prénom nom @lesechos.fr

        Etc.

4 - Ces trois phases terminées, envoyez une copie de votre protestation au président du CSA, M. Roch-Olivier Maistre : Roch-Olivier.Maistre@csa.fr, et au Président de la République - http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

 

« LIVE » sur France TWO, en attendant le procès !

Madame, Monsieur,

Le dimanche 5 mai 2024, en présentant les titres du journal télévisé de 20 heures de France 2, Laurent Delahousse nous a parlé du « live » de Sarah Schwab, une artiste qui passera dans l’émission « 20h30, le dimanche », après le JT.

« Live » étant un terme anglais, et les Français n’étant pas encore obligés de parler et de comprendre cette langue, pourriez-vous demander à ce monsieur de parler français, ce mot étant parfaitement traduisible dans notre langue ? 

Merci de lui rappeler, ce faisant, qu’il travaille pour France Télévisions et non pour la British Broadcasting Corporation (BBC). 

 

France TWO en flagrant délit d'omission de la Francophonie !

Madame, Monsieur,

Aux actualités de 20 heures de France 2, le mardi 30 avril 2024, les journalistes Lapix et Guttin étaient tout heureuses, à travers un reportage, de nous parler de « panic rooms », c’est-à-dire en français d’abris de sécurité.

Elles nous ont parlé de ce sujet « fait divers », tandis que le JT a fait l'impasse des 2 jours de la visite officielle en France de Félix Tshisekedi, le Président de la République du Congo, le pays francophone le plus grand et le plus peuplé du monde !

N’est-il pas scandaleux tout de même que cet évènement soit passé totalement sous silence au JT de 20h, comme s’il n'y avait que le monde anglophone et l'anglais qui vaillent la peine de passer à l’antenne !

Cela dit, pourriez-vous rappeler aux responsables éditoriaux des journaux du 29 et 30 avril que s’ils sont libres de suivre la ligne rédactionnelle qu’ils veulent, ils ont tout de même des obligations à l’égard de la langue française et de la Francophonie, et cela en vertu du cahier des charges de France Télévisions, émanant de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication et du décret 2009-796 du 23 juin 2009 ?

 

la CELF, on s'en fout sur France TWO ?

Madame, Monsieur,

Le vendredi 26 avril 2024, aux actualités du JT de 20h, les journalistes Laurent Delahousse et Camille Régeade m’ont paru ne pas connaître le mot français « voyagiste », car ils ont employé tous les deux, l'anglicisme « tour opérateur ».

Ma question est la suivante :  à quoi servent les mots français que crée la CELF, la Commission d'enrichissement de la langue française du Ministère de la Culture, si c'est pour qu'ils soient ignorés par les employés du service public qui ont, entre autres missions, la mission de les faire connaître auprès du grand public ?

 

France TWO : Silence sur le changement linguistique !

Au journal télévisé de 20h de France 2, le lundi 22 avril 2024, la journaliste Anne-Sophie Lapix pour nous présenter un reportage sur le réchauffement climatique, nous a parlé de « puntching-ball climatique ».

« Punching-ball » ! Que vient faire ce mot anglais pour parler du climat ?

Serait-ce parce que le changement climatique irait de pair avec le changement linguistique ?

En tout cas, si le climat fait l'objet de nombreux reportages, notre langue polluée à l'anglais n'en suscite guère ! Pourquoi ce deux poids, deux mesures ?

 

Apprendre l'anglais à tout prix sur France TWO !

Madame, Monsieur,

Le journaliste Thomas Sotto qui présentait le JT de 20h de France 2, le samedi 20 avril 2024, s’est senti obligé de donner aux téléspectateurs, les équivalents français pour les mots anglais « shrinkflation » et « cheapflation » mais pourquoi nous parler de ces mots anglais s'il y a des mots français pour les éviter ?

Serait-ce parce qu’il y aurait des directives pour vacciner tout le monde à l'anglais ?

 

Apparemment, l'information ne circule pas au JT de France TWO !

Madame, Monsieur,

À la rubrique « Vrai ou Faux » diffusée au journal télévisé de 20h de France 2, le mercredi 17 avril 2024, la journaliste Margaux Subra-Gomez a employé dans ses commentaires le mot anglais « fake », un mot qui est même apparu écrit à l’écran.

Apparemment, cette jeune journaliste ne s’est pas informée que la présente rubrique pour laquelle elle travaille, s’appelait à ses débuts « Vrai ou Fake » et que cette appellation a dû être francisée pour que France Télévisions respecte son cahier des charges, cahier des charges qui lui donne des obligations à l’égard de notre langue.

Ce faisant, pourriez-vous faire remarquer à Mme Subra-Gomez qu’elle est tenue de faire de même, comme France Télévisions l’a fait, c’est-à-dire de mettre l’anglais « fake » de côté pour ne parler plus que français aux téléspectateurs ?

Merci d’avance.

 

Pas de Québec aux infos sur France TWO !

Madame, Monsieur,

Aux actualités diffusées au journal télévisé de 20h de France 2, le vendredi 12 avril 2024, dans un reportage que nous présenta Laurent Delahousse et que commenta Marc de Chalvron, nous apprîmes que des marins en détresse avaient écrit le mot anglais « help » sur la plage, pour demander du secours.

Si ces deux journalistes furent heureux de nous informer du « HELP » des marins naufragés, force fut alors de constater que la visite de 3 jours passée par le Premier ministre Gabriel Attal au Canada dont 1 jour entier au Québec, pays en lutte pour sa SURVIE en français, a été, elle, totalement passée sous silence du JT de 20h.

Cela dit, comment se fait-il que notre télévision nationale publique, qui a parmi ses missions, la mission de veiller à la promotion et à la défense de la langue française, préfère nous parler du « help » anglais de naufragés dans le Pacifique plutôt que du « à l’aide » français de nos cousins québécois ?

Qui a décidé à France Télévisions de préférer l’anglophonie à la francophonie ?

 

Pas de « CARRÉ CODÉ » sur France TWO !

Madame, Monsieur,

Mardi 9 avril 2024, au JT de 20h de France 2, dans un reportage pour nous dire comment on circulera à Paris durant les JO, il a été question de l’expression « QR code », qui, comme par hasard, est de l'anglais pour « Quick Response code ».

Encore de l’anglais, donc, de l’anglais qui, de plus, ne devrait pas être employé, car « QR code », est une marque déposée, comme « walkman » l'est pour le mot « baladeur ».

En français, il faudrait dire « code 2D », ou mieux, « carré codé ». Est-ce que l’Arcom peut se charger d’en informer les journalistes ?

 

Delahouse, toujours et encore, avec son « LIVE » anglais sur France TWO !

Madame, Monsieur,

Dimanche 7 avril 2024 sur France 2, et toujours l'indécrottable « LE LIVE » anglais de Delahousse, dans l’émission « 20h30, le dimanche » !

Faudra-t-il faire un procès à France Télévisions pour que cela cesse ?

Ce ne serait tout de même pas normal d'en arriver là pour défendre notre langue, alors que l'Arcom est payé pour ça !

Qui travaille, et qui fait encore son travail consciencieusement, dans ce pays ?

 

L'anglais avec les polluants éternels sur France TWO !

Madame, Monsieur,

Au JT de 20h de France 2, le mercredi 3 avril 2024, au sujet d’un reportage sur les polluants éternels, les journalistes Camille Régeade et Anne-Sophie Lapix ont parlé de « pifasse », avant que je voie à l’écran « PFAS » et que je comprenne, qu’une nouvelle fois, on avait affaire à un acronyme anglais où le « p » est prononcé à l’anglaise.

Bien sûr, ces journalistes n’y sont pour rien si les autorités compétentes françaises dans le domaine des polluants n’ont pas été capables de donner un acronyme français à ce concept, mais pourquoi les journalistes en question ne se sont-elles pas contentées alors, tout simplement, d’employer à la place de « PFAS », les expressions françaises « composés perfluorés » ou « polluants éternels » ?

- Devoir d'anglomanie, mission d'angliciser les téléspectateurs, etc. ?

 

 

 




Publié par Régis RAVAT le 18 avril 2024

0 personne aime cet article.


Orthographe, corrections : contact.sy@aliceadsl.fr

Défendez le français, financez des procès,

nous ne recevons aucune subvention !


Inscription à l'infolettre!

S'il vous plaît, veuillez entrer votre courriel

Digital Newsletter

Pour vous desinscrire, veuillez cliquer ici ».