Connexion    



Action directe en direction du journal Midi Libre !

Après plusieurs mois de protestation auprès du journal Midi Libre contre le "mail" de sa rubrique du Service des carnets, le journal décide d'enlever le "mail", mais ne met pas à la place le mot français COURRIEL, comme nous le demandions.



L'appel au secours des francophones de la Commission européenne

Des fonctionnaires européens préparent une lettre ouverte à Ursula von der Leyen, la future présidente de la Commission. Un appel au secours devant la domination de plus en plus écrasante de l'anglais, au détriment de la richesse et de l'ouverture de l'institution.

 



Le journal Télérama serait-il adepte de la langue et de la pensée uniques ?

Alors que l'anglais est en train de coloniser le pays, alors qu'il faudrait sonner le tocsin pour mobiliser la population à entrer en résistance, voilà que Télérama, en sa directrice de la rédaction, Fabienne Pascaud, demande à la une de son journal pourquoi nos enfants sont nuls - sous-entendu - en anglais ?



L'émission “Le français en partage”, sur Radio Courtoisie, reçoit Yves Montenay !

Lundi 2 septembre 2019 sur Radio Courtoisie, Yves Montenay parlera en direct dans l'émission “Le français en partage” sur le thème : « L’offensive contre le français au Maroc et surtout en Algérie »



« Français natif » », c'est un atout !

Judith K., 27 ans, étudiante à Senlis (Oise) :

« J'ai fait une école de commerce avec un cursus à l'étranger, à Singapour et à Séoul. Sur place, j'ai profité des fins de semaines ou des inter- sessions pour voyager. Afin de financer mes excursions, j'ai proposé mes services comme « Française native » (French native) sur les réseaux sociaux.

Là-bas, tout le monde est bilingue en anglais ; être bilingue en français, c’est un plus. Par exemple, j'ai gardé un enfant à qui je ne devais parler que français, car ses parents, binationaux, voulaient qu’il entende cette langue qu'ils ne pratiquaient pas au quotidien.



Début    ..  7  8    Fin

Défendez le français, financez des procès,

nous ne recevons aucune subvention !


Inscription à l'infolettre!

S'il vous plaît, veuillez entrer votre courriel

Digital Newsletter

Pour vous desinscrire, veuillez cliquer ici ».